Auteur : Emilie Colpaint

De l’insulte… aux femmes

Laurence Rosier, professeur de linguistique à l’ULB, s’attaque ici à un domaine passionnant, celui de l’insulte et pas n’importe lesquelles ! Les insultes faites aux femmes. La violence verbale y est passée au crible de l’analyse à travers le genre, les archétypes, les lieux, les règles explicites et implicites de l’injure en société et sur la toile.
L’auteure nous emmène également dans l’univers des insulteur.e.s et des insulté.e.s. C’est ainsi que nous lisons un petit condensé de commentaires insultants circulant à propos de Nabilla, Marguerite Duras, Laurette Onkelinx, Brigitte Macron, etc.
Un ouvrage important pour son approche scientifique !

Coup de cœur de la rentrée littéraire !

Aucun texte alternatif disponible.
En février 1974, Patricia Hearst est enlevée par un groupuscule révolutionnaire, dont elle épouse la cause.
Finalement arrêtée par la police, son procès fait grand bruit : peut-on réellement parler de lavage de cerveau ? C’est ce que tente de déterminer Gene Neveva, une enseignante américaine libertaire qui œuvre sur le dossier touchant à l’affaire avant le procès. Elle collabore avec l’avocat de l’accusée. Face à elle, Violaine, timide étudiante modèle à l’avenir tout tracé, l’aide à relire, décrypter et classer coupures de presse et bandes sonores. Au contact de Gene ­Neveva, on assiste à la prise de conscience progressive de Violaine, qui pressent bientôt que Patricia n’est pas la pauvre chose ­manipulée que propose son avocat…

A lire absolument !

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

Ils sont jeunes, ils sont beaux. Ils s’aiment et se marient très vite. Ils forment le couple parfait. Lui est un brillant dramaturge, elle, le soutient en toutes circonstances. Jusqu’à une révélation qui brise l’équilibre, fait tout basculer. Un secret qui apporte un éclairage particulier sur ce qui aurait n’être qu’une banale histoire d’amour.

Un roman extrêmement bien réussi, où le titre résume à merveille toute l’intensité du récit.

Un énorme coup de cœur !

Un superbe recueil de nouvelles

Aucun texte alternatif disponible.

Jaume Cabré nous offre un véritable chef-d’oeuvre en se livrant ici à l’exercice difficile de la nouvelle, plaçant ce recueil sous le double signe de la musique et d’un questionnement sur les racines du mal.
Jaume Cabré parvient avec génie à trouver le mot juste, un rythme envoûtant, et même une certaine douceur dans les pires atrocités. Ce qui nous donne un recueil de nouvelles totalement éblouissant.

Du grand Jaume Cabré !

L’image contient peut-être : 2 personnes

La collection Babel nous revient avec une réédition d’un ancien ouvrage de Jaume Cabré, l’auteur du superbe « Confiteor » !
Une fantastique description de la corruption qui avait court à Barcelone, en novembre 1799, dans un récit où l’auteur manie le cynisme à la perfection.

Une nouvelle traduction de l’Odyssée

Aucun texte alternatif disponible.

« Ô Muse, conte-moi l’aventure de l’Inventif :
celui qui pilla Troie, qui pendant des années erra,
voyant beaucoup de villes, découvrant beaucoup d’usages,
souffrant beaucoup d’angoisse dans son âme sur la mer pour défendre sa vie et le retour de ses marins sans en pouvoir sauver un seul, quoi qu’il en eût :
par leur propre fureur ils furent perdus en effet,
ces enfants qui touchèrent aux troupeaux du dieu d’En-Haut,
le Soleil qui leur prit le bonheur du retour …
À nous aussi, Fille de Zeus, conte un peu ces exploits ! »

Ainsi s’ouvre le premier des vingt-quatre chants de L’Odyssée – mais faut-il présenter ce « très vieux poème » ? La superbe traduction (en vers) de Philippe Jaccottet fait revivre l’épopée d’Homère, qui vient « à son lecteur ou, mieux peut-être, à son auditeur un peu comme viennent à la rencontre du voyageur ces statues ou ces colonnes lumineuses dans l’air cristallin de la Grèce… ».
Cette traduction de référence est accompagnée, pour cette édition grand format, de pastels originaux de Julien Chabot. Elle est complétée par le bel essai de l’historien François Hartog, Des lieux et des hommes, qui parcourt l’espace géographique et maritime, mental et poétique du monde d’Ulysse.